Lifestyle

Cinémaddiction – Mars 2016

Addiction: N.f. L’addiction, ou dépendance est, au sens phénoménologique, une conduite qui repose sur une envie répétée et irrépressible, en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s’y soustraire

.

Je suis fan de cinéma. J’ai fait l’acquisition il y a quelques mois de la tant prisée carte Pass solo des cinémas Gaumont afin de voir en illimité tous les films que je veux ! J’ai choisi pour le coté pratique, vu que j’ai un cinéma Gaumont (Beaugrenelle) juste à coté de chez moi. Mais aussi pour leur nouvelles salles à places d’Italie, le cinéma des Fauvettes, qui proposent de vieux films restaurés pour grand écran. J’ai ainsi pu voir sur 10 mètre par 5 : Grease, Retour vers le Futur, les Blues Brothers, Princesse Mononoké, et d’autres, un vrai régal (et j’attends Harry Potter avec impatience) !

Je vais donc vous parler de mes découvertes du mois de Mars :

Deadpool

Que  je suis allé voir pas moins de trois fois : mon préféré du mois ! Humour tendancieux mais si drôle, références à l’univers Marvel, combats très bien chorégraphiés, tout était fait pour me plaire; Ryan Reynolds incarnant à la perfection l’anti-héros en combinaison rouge.

Célibataire, Mode d’emploi

Un film sympathique mais un peu décevant : je pensais aller voir avec mon amie une bande de copines célibataires et déjantées. Au lieu de ça les rôles principales sont des femmes qui ne s’assument pas complètement sans un homme à leur coté, ou un bébé, ou les deux. Drole sans être hilarant, une morale crédible à la fin, un bon moment à passer en soi.

Zootopie

Alors ça, c’est l’exemple du film qui fait BEAUCOUP de bruit, pour pas grand chose. Je vous arrête, oui il est bien. Je ne critique pas (enfin si, un peu, mais c’est le but), mais la bande annonce vend trop son film et laisse le spectateur devant ce qu’il a déjà vu sur Youtube. Les animaux sont mignons, les personnages principaux caractériels et l’intrigue.. évidente. On devine assez facilement l’enchainement des événements, mais après tout, c’est destiné aux enfants ! D’ailleurs, pour une nana de 22 ans j’ai quand même eu sacrément peur une ou deux fois (ok, plutôt deux qu’une), et les thèmes soulevés restent assez sérieux (peur de l’autre, exclusion sociale, bizutage) pour un public jeune. Je comprend que ce film soit adapté à tous, mais en faisant ça, il n’est adapté a plus personne.

The Revenant

Ah, l’Oscar de Leo ! On l’attendait, il l’a eu. Passage obligé au cinéma donc (même si tardivement je l’admet). Donc, on retrouve notre baroudeur luttant pour sa survie et celle de sa compagnie de barbus. Les choses dérapent (impliquant un grizzly – très violent), il se retrouve seul face à lui même , et bonne chance pour s’en sortir !

Ce film est un mélange de violence et de beauté, un peu long mais très bien joué par ses acteurs. Le mot que je lui attribuerait est « INTENSE ». Allez le voir avec un gros manteau ou un plaid pour vraiment apprécier la chaleur, que notre Jack cherche désespérément pendant plus de deux heures !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Cinémaddiction – Mars 2016 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s